S’équiper d’un mouillage : quels critères prendre en compte ?

S’équiper d’un mouillage

Pour une embarcation de plaisance, la législation exige que s’équiper d’un mouillage. Le savoir est déjà bien, mais encore faut-il connaître le mouillage exigé. Avec les nombreux modèles proposés sur le marché, il faudrait être un bon connaisseur pour faire le bon choix. Voici donc un guide pour aider ceux qui sont face à un dilemme pour le choix du mouillage.

S’équiper d’un mouillage : quelle ancre choisir ?

Pour choisir l’ancre, il faut prendre en compte le poids, la taille et le type de bateau. Les conditions de mer, de vent, le courant ainsi que la durée du mouillage entre également dans les critères de sélection. Avant de choisir l’ancre, il est important de se pencher sur sa forme et de son poids. Ce sont les principales caractéristiques de cet élément de mouillage. D’ailleurs, son efficacité en dépendra. Une ancre efficace est capable de garder le bateau stablement durant son échouage. Aussi, elle doit pouvoir atteindre le fond de l’eau et ne doit pas chasser, quelles que soient les circonstances. Il existe une dizaine de formes d’ancres, mais la plus utilisée est l’ancre à plateau. Celle-ci a l’avantage de se ranger facilement. Pour le poids de l’ancre, il va falloir se référer à celui du navire. Un navire de moins de 300 kg a par exemple besoin d’une ancre de 1,5 kg.

La chaîne la plus adaptée pour le mouillage

La législation sur le mouillage des bateaux exige que la chaîne fasse au moins 8 mètres. Cette dimension est cependant réservée aux petites embarcations qui effectuent un mouillage rapide durant un temps calme. Pour que l’ancre tienne bien, il faudrait avoir une chaîne plus longue. Cela est nécessaire puisque ce sera le poids de l’ancre qui garantira la stabilité du bateau durant le mouillage. Si la chaîne est trop courte, l’ancre ne pourra pas tenir stablement l’embarcation. Aussi, la longueur de la chaîne doit être adaptée au poids du bateau. Plus ce dernier est massif, plus la chaîne devrait être longue.

Ce qu’il faut savoir sur le choix du câblot

Pour le choix du câblot, il faudra se référer à sa résistance à l’eau. En général, le câblot est conçu en fibres synthétiques ou en fibres naturelles. Quelle que soit sa matière, l’essentiel sera de choisir le plus élastique et celui qui résiste le plus à l’abrasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *