Quelques points à prendre en compte avant d’acheter un bateau

acheter bateau

De nombreux gens rêvent d’avoir un bateau pour pêcher ou partir en croisière. Toutefois, il faut faire preuve d’une grande vigilance avant de se lancer dans l’achat d’un bateau. Pour éviter les désagréments futurs et les pièges, voici quelques conseils sur les points qu’on doit vérifier scrupuleusement.

Vérifier l’aspect administratif

Avant de se lancer dans l’achat de voiliers d’occasion en Belgique ou de bateaux de croisière dans d’autres pays européens, on doit vérifier leur aspect administratif. Il assurer que le vendeur dispose de tous les documents indispensables. Ceux-ci incluent, entre autres, le certificat de navigation, le certificat CE ou encore le certificat moteur. L’acheteur doit également demander au vendeur si le bateau a déjà subi des transformations. Si oui, il exige d’avoir toutes les attestations liées aux nouvelles installations. En plus de cela, le client réclame des copies des factures relatives aux opérations d’entretien ou de réparation. Cela lui permet de juger la qualité de maintenance du bateau. À part cela, tous les bateaux de plaisance doivent être enregistrés et immatriculés auprès du service des affaires maritimes. La procédure d’immatriculation d’un bateau dépend de sa taille et de la puissance de son moteur. Une fois cette démarche achevée, le bateau reçoit un numéro d’identification. Par ailleurs, l’acheteur doit absolument vérifier auprès de la douane l’absence d’hypothèque ou la saisie conservatoire sur le bateau avant de signer l’acte de vente.

Observer le carnet d’entretien

Généralement, le vendeur n’est pas tenu de présenter à l’acheteur le carnet d’entretien ou de maintenance. Toutefois, il est extrêmement primordial de le demander. D’ailleurs, les vendeurs intègres et sérieux n’hésitent pas à fournir un carnet d’entretien mis à jour et rempli. À noter que le carnet de maintenance est un document facilitant la traçabilité des opérations de réparation réalisées sur le bateau. Il constitue également un moyen de montrer que le navire a déjà subi toutes les modifications conseillées par le constructeur. Il convient aussi de savoir que le carnet d’entretien doit contenir tous les éléments nécessaires pour identifier le bateau en question. En outre, il informe pour chaque opération la date des travaux ainsi que le nom du technicien et de l’entreprise ayant intervenu sur le bateau.

Contrôler l’état du moteur et de la coque

Le moteur est connu comme étant le cœur du bateau. Il nécessite généralement un entretien rigoureux, car il constitue un élément très coûteux à remplacer en cas de défaillance. À noter qu’un moteur en mauvais état entraîne souvent des dépenses supplémentaires, notamment pour la consommation de carburant et le changement des pièces défectueuses. Il est donc important de contrôler avec grand soin le moteur dans le but de détecter d’éventuelles anomalies de fonctionnement. De plus, l’inspection du moteur et de ses auxiliaires doit être effectuée par un technicien professionnel. Hormis la vérification de l’état du moteur, ce technicien peut réaliser un diagnostic électronique et mécanique approfondi. À part cela, la coque figure parmi les éléments qui révèlent l’aspect d’un bateau. Pour l’examiner, il vaut mieux faire appel à un expert dans le domaine. Ce spécialiste dispose de tout l’équipement pour assurer minutieusement la supervision de la coque. Il faut également réviser les hélices et les prises d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *